Return to site

Utilisation responsable des pesticides dans la culture du cannabis

Si vous souhaitez vous former à la cannabiculture et devenir un expert, n'hésitez pas à vous inscrire à notre programme de formation en ligne.

À ce stade de la saison, lorsque les plantes d'extérieur commencent à fleurir et que les plantes d' intérieur subissent les températures les plus élevées de l'année, il est courant que les insectes nuisibles fassent leur apparition dans notre jardin, ce qui peut être particulièrement difficile à combattre précisément à cause des températures élevées , qui dans la plupart des cas favoriserait leur développement et leur propagation. Nos plantes sont donc plus sensibles que jamais aux insectes nuisibles et, une fois qu'elles ont développé des bourgeons, aux champignons redoutés .

Pour cette raison, c'est la saison de l'année où la plupart des insecticides (début de l'été) et des fongicides (fin de l'été) sont utilisés, car aucun producteur ne veut voir ses efforts et son dévouement être ruinés par un organisme nuisible ou une maladie. Cependant… faisons-nous le meilleur usage des pesticides? Comment pouvons-nous limiter son impact sur notre santé et notre environnement? Cet article est né de ma propre expérience au cours des années que j'ai passées à cultiver du cannabis en plein air dans mon jardin, lorsque j'ai vu la faune y diminuer progressivement et, heureusement, comment j'ai vu sa résurgence ces dernières années grâce à une utilisation plus responsable. de produits phytosanitaires .

Une plante de cannabis en bonne santé produira des fleurs de premier ordre

Pesticides organiques et chimiques

La première distinction à prendre en compte avant de décider d'utiliser l'un de ces produits est si nous voulons qu'il soit organique (généralement des extraits d'autres plantes, champignons ou bactéries bénéfiques, etc.) ou chimique (formulé en laboratoire à partir de substances toxiques). Naturellement, nous recommandons de toujours utiliser des insecticides et des fongicides biologiques , car ils ont beaucoup moins d’impacts sur l’environnement et sur notre propre santé (tant dans leur fabrication que dans leur utilisation). Les produits chimiques doivent être réservés aux cas extrêmement graves, lorsque toutes les options biologiques ont échoué.

Quel que soit le produit, il est toujours conseillé de porter un masque de protection et des gants lors de leur application, ainsi que de respecter strictement la période de sécurité minimale spécifiée par le fabricant.

En fait, c'est une bonne idée de toujours ajouter 7 à 10 jours en plus de la période recommandée, afin de ne prendre aucun risque pour notre santé et de nous assurer de récolter nos plantes sans résidus de pesticides. De plus, assurez-vous que les ventilateurs de votre salle de culture sont éteints pendant l'application foliaire afin d'éviter que le courant d'air ne déverse le produit sur vous.

Nous devons souligner un fait important: des traces de pesticides chimiques peuvent rester dans la plante pendant des années.

Par conséquent, toute bouture prélevée sur des plantes mères traitées avec des produits chimiques sera testée positive lors d'une analyse de pesticides . Bien qu’il s’agisse d’une question qui préoccupe beaucoup les producteurs nationaux, c’est un problème vital pour de nombreux producteurs légaux dont le produit doit être soumis à des contrôles de qualité stricts avant d’être mis sur le marché.

En cas d'utilisation de plantes traitées, il est possible que l'autorisation de vente soit refusée, ce qui représente évidemment un sérieux revers pour le professionnel.

L'extrait de prêle ( Equisetum arvense ) est un fongicide organique populaire

Pesticides de contact et systémiques

Une fois que la première distinction est faite, nous devrons ensuite décider si nous voulons un produit qui agit par contact ou de manière systémique . La différence est évidente. Les premiers agissent - de différentes manières - lorsqu'ils entrent en contact avec l'insecte ou le champignon, restent à l'extérieur de la plante et empêchent les spores de germer et de pénétrer dans le tissu végétal (dans le cas de champignons) ou de tuer les insectes (dans le cas contraire). d'insecticides). Cela en fait donc une bonne option préventive , notamment dans la lutte contre les champignons.

En revanche, les produits à action systémique sont absorbés par les racines ou les stomates des feuilles , et les composés sont distribués dans toutes les parties de la plante et restent actifs pendant des jours ou des semaines, selon les produits. Elles sont donc idéales à appliquer lorsque l'apparition d'un organisme nuisible est détectée, même si vous devez toujours tenir compte de la période de sécurité, ce qui, comme nous ne nous lassons jamais de répéter, vous devez prolonger un peu plus que ce qui est indiqué.

En cas d'insectes, les insecticides systémiques peuvent également être utilisés à titre préventif.

Utiliser des pesticides à l'intérieur

L'utilisation de pesticides dans les cultures en intérieur est plus courante que cela puisse paraître aux non-initiés. Souvent, les conditions de température et d'humidité dans les espaces de culture intérieurs sont idéales pour la reproduction de nombreux parasites, en particulier des insectes et, dans une moindre mesure, des champignons. En outre, à de nombreuses occasions, le problème provient de l’environnement entourant la croissance; Si un organisme nuisible ou un agent pathogène est présent, il est presque certain qu'il parviendra à se rendre dans notre salle de culture ou notre tente . La même chose se produit lorsque nous introduisons des plantes provenant d'un autre environnement, comme un jardin extérieur ou un autre producteur, qui sont souvent porteurs d'autres éléments que la joie.

La lutte biologique contre les ravageurs à l'aide de prédateurs naturels peut donner d'excellents résultats

L’impact de ces produits sur la culture artificielle à l'intérieur avec de la lumière artificielle se limite normalement à la sécurité des personnes qui consomment la plante ou toute extraction de résine qu’elle contient, car dans la salle de culture, il n'y a pas d’écosystème qui puisse être endommagé. Notre conseil est alors toujours le même:

  • Prévention : utilisation régulière, en alternant différents produits 100% bio pendant la phase de croissance. À moins que des champignons tels que l'oïdium ne posent des problèmes, nous pouvons nous concentrer sur les insecticides pour lutter contre les aleurodes, les thrips et les tétranyques. Comme nous l'avons vu, des applications régulières de fongicides de contact rendent très difficile la germination des spores à la surface de la plante. En revanche, les applications d'insecticides systémiques entraverait considérablement l'apparition et la propagation des insectes.

  • Traitement des infestations : si possible, enlevez les plantes et donnez-leur une douche avec une eau abondante, ce qui élimine la plupart des insectes adultes, en particulier si vous prenez bien soin de bien vaporiser le dessous des feuilles. Une fois que les plantes sont sèches, nous pouvons appliquer l'insecticide organique approprié à l'organisme nuisible en question. Idéalement, ce processus devrait être répété tous les 2-3 jours (sans qu'il soit nécessaire de répéter le lavage). L'utilisation de prédateurs naturels de l'infestation dont vous souffrez peut s'avérer très utile dans certains cas (veillez à ce qu'ils soient compatibles avec l'insecticide utilisé, le cas échéant).

Il est important de garder à l'esprit que l'idéal est que les plantes commencent à fleurir dans des conditions de santé optimales et exemptes de parasites. De cette manière, nous augmentons considérablement les chances de réussite de la récolte sans utiliser d’application foliaire de produits pendant la floraison, ce qui, comme le sait tout cultivateur expérimenté, augmente la qualité des bourgeons .

Au mieux, nous recommandons d'utiliser des produits préventifs jusqu'à la deuxième semaine de floraison, mais essayez de ne pas vaporiser les bourgeons!

Utilisation de pesticides en extérieur

Bien que nous appliquons des pesticides aux plantes de cannabis dans notre culture intérieure, aucune autre plante ou faune ne peut être affectée , mais cela est-il vrai dans le cas de la culture en extérieur, en particulier dans les jardins où poussent d’autres plantes. En utilisant ces produits, nous mettons en péril l’équilibre de notre jardin, car non seulement les thrips, mais aussi les chenilles et les araignées rouges seront touchés; d'autres insectes potentiellement bénéfiques auront accès à nos plantes «empoisonnées», ainsi qu'aux animaux domestiques, aux enfants, etc.

En extérieur, nous devrions pulvériser avec une extrême prudence.

Les effets peuvent être particulièrement graves si ces produits sont utilisés non seulement avec des plantes de cannabis, mais également avec d’autres plantes de jardin, en particulier dans le cas des pesticides chimiques . Au bout de quelques années, la population d'abeilles, de papillons et de nombreux autres insectes aura été sérieusement affectée. Que se passe-t-il dans un jardin sans insectes?

Naturellement, ce sera aussi sans oiseaux, chauves-souris et autres animaux qui se nourrissent d'insectes, car ils se déplaceront et trouveront leur nourriture ailleurs. C'est une spirale descendante menant à un jardin avec peu de vie animale, ce qui est bien dommage quand on le compare à un jardin plein de vie et de couleurs.

Les mesures de sécurité sont les mêmes que celles décrites précédemment pour la culture en intérieur, sauf que nous devons maintenant prendre en compte le fait que nous avons maintenant un impact sur l'environnement lors de leur utilisation. Essayez de ne pas pulvériser les plantes si le vent souffle - vous seriez surpris de la distance à laquelle le produit peut dériver!

Bien sûr, dans le cas où il y a des enfants ou des animaux domestiques, nous devons nous assurer qu’ils ne peuvent accéder au produit ou aux plantes traitées à aucun moment. Comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir!

Pour toutes ces raisons, nous vous encourageons à utiliser des produits biologiques, toujours avec modération et uniquement sur les plantes que vous voyez affectées.

Les insecticides et les fongicides à large spectre fonctionnent très bien et sont pratiques, mais ils attaquent également d'autres insectes ou champignons potentiellement bénéfiques pour nos plantes et qui ont chacun leur fonction dans l'équilibre naturel de la chaîne alimentaire du sol et à la surface.

Si, en plus de cultiver des plantes, vous élevez des enfants, c’est une excellente occasion de leur expliquer ce merveilleux équilibre et de leur expliquer comment nous pouvons respecter et préserver notre environnement dans toute la mesure du possible.

Le cannabis d'extérieur se développe avec des plantes saines, exemptes de parasites et de maladies.

Insecticides et fongicides recommandés pour le cannabis

Ici, nous avons dressé une brève liste des insectes nuisibles les plus courants dans le cannabis , ainsi que des moyens de lutte préventive et biologique contre les insectes nuisibles que vous pouvez utiliser pour les combattre. N'oubliez pas qu'il est souvent préférable d'alterner deux produits différents qui traitent le même organisme nuisible pour éviter qu'ils ne développent une tolérance au principe actif:

Champignons

Autres

  • Escargots et limaces: Ferramol anti slugs , Trabe - Terre de diatomées ( Nous préférons écarter les coquilles d’œufs broyées autour de la base des plantes. Les escargots et les limaces les éviteront et laisseront vos plantes en paix)

  • Oiseaux ou autres animaux: Vous pouvez couvrir vos petits semis d'extérieur avec un filet d' ombrage pour les protéger, que vous pouvez enlever dès que les plantes ont 2-3 paires de feuilles.

Nous espérons que ce poste aura été utile, car la prévention et le contrôle des parasites dans une culture de cannabis sont cruciaux si nous voulons récolter avec succès des fleurs de la plus haute qualité.

Nous pouvons encore mieux profiter des fruits de notre travail si nous l’avons fait de manière à la fois sûre pour notre santé et respectueuse de l’environnement…

Bonne croissance!

Alchemia Spain

Traduit par l’équipe I.S.C.

Si vous souhaitez vous former à la cannabiculture et devenir un expert, n'hésitez pas à vous inscrire à notre programme de formation en ligne.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK