Return to site

Séchage et affinage du cannabis : L'art d'améliorer l'effet et la saveur des bourgeons manucurés prêts à sécher.

" Ma passion est le cannabis, ma nourriture, ma maison. Il est de mon devoir de m'assurer que cette plante étonnante soit préservée et appréciée. Je suis fumeur, cultivateur, producteur, et chasseur de souches. Pour la vie."

FRANCO, LE CHASSEUR DE SOUCHES

La dernière étape arrive après tous les efforts, l'engagement et l'attente.

Bien qu'il soit trop tard pour corriger les erreurs de floraison, il n'est jamais trop tard pour améliorer la saveur et l'arôme de vos bourgeons en appliquant un processus de séchage et de maturation contrôlé.

Séchez votre cannabis dans une pièce climatisée pour réussir

Le séchage des bourgeons sur des écrans fait gagner de la place et permet à l'air de circuler librement. Le séchage des bourgeons sur des écrans fait gagner de la place et permet à l'air de circuler librement.

Le séchage est aussi important que la croissance, et un mauvais processus de séchage peut ruiner même les meilleurs bourgeons.

Le séchage de la marijuana consiste à réduire la teneur en eau des bourgeons à 10-15%, en fonction de la croustillance souhaitée du produit final.

La plupart des producteurs commerciaux ne font pas durcir leur récolte ; ils la font simplement sécher et la vendent.

Le séchage est une étape longue mais nécessaire pour obtenir la meilleure qualité possible de la fumée. Pour le vrai connaisseur, la maturation est l'essence de tout, le moment culminant vers le résultat parfait.

Il y a plusieurs façons de sécher et de durcir, mais la méthode que je préfère est d'utiliser une pièce climatisée.

La pièce doit être éclairée à l'aide de fluorescents verts spéciaux ou de LED, car le spectre vert n'affecte pas le matériel végétal.

La température et l'humidité doivent être constamment contrôlées et ajustées, et le renouvellement d'air doit être calibré exactement au volume désiré.

Quelle est la situation idéale pour le séchage du cannabis ?

Les bourgeons ne peuvent pas toujours être manucurés lorsqu'ils sont frais. Ces bourgeons sont en train de sécher sans être taillés, attendant d'être manucurés plus tard.

Les bourgeons ne peuvent pas toujours être manucurés lorsqu'ils sont frais. Ces bourgeons sont en train de sécher sans être taillés, attendant d'être manucurés plus tard.

Dans une situation idéale, une grande partie de l'humidité devrait s'évaporer du bourgeon pendant les trois premiers jours, puis le processus de séchage devrait être ralenti.

Pour atteindre ce taux d'évaporation au cours des trois premiers jours, une température de 68° F (20° C) et une humidité relative de 55% assurent que les bourgeons atteignent une teneur en eau d'environ 30-40%.

A partir de ce moment, la température doit être abaissée de quelques degrés jusqu'à 64° F (18° C).

C) pour ralentir le processus de séchage. Cela permet à la chlorophylle de se décomposer et à l'amidon de s'épuiser. Si les bourgeons sèchent trop rapidement, il restera plus de chlorophylle, et la fumée sera amère et aura un arrière-goût vert.

L'humidité de l'air est également critique : si elle tombe en dessous de 50%, les bourgeons sèchent trop vite. Une minuterie et un système de chauffage/climatisation avec contrôle de l'humidité permettent de réguler l'air. Au total, le processus de séchage dure environ 10 à 14 jours pour un goût parfait.

Le goût n'est pas la seule variable affectée par le processus de séchage ; le high est également affecté.

Plus les bourgeons sont séchés longtemps, plus le THC se dégrade en CBN et autres cannabinoïdes. Par conséquent, même dans la même souche, l'effet changera légèrement d'un niveau plus élevé à un niveau plus solide, d'un niveau plus élevé à plus physique.

La différence entre sécher 10 jours et 14 jours n'est pas très évidente pour le novice, au contraire, elle fait toute la différence pour le connaisseur.

Après séchage, ils emballent la récolte. Les producteurs commerciaux assèchent habituellement les bourgeons jusqu'à une teneur en eau de 15 %, ce qui donne un produit plus lourd. (Plus d'eau égale plus d'argent.)

Les connaisseurs aiment utiliser des bourgeons qui ont une teneur en eau de 8% parce que la saveur s'améliore et que la mauvaise herbe brûle mieux.

Si les bourgeons doivent être fumés avec du tabac, une teneur en eau plus élevée est préférable, jusqu'à 10-12% pour une bonne combustion. Lorsque l’herbe est destinée à se vaporiser, il est préférable de laisser une teneur en eau encore plus élevée, de 12 à 15%. Ceci empêche la combustion facile de particules plus petites à la température de vaporisation.

Une fois le séchage terminé, le connaisseur consacrera encore un mois ou deux de plus au affinement de son cannabis.

J'affine le cannabis en l'emballant dans une boîte en bois ou en carton et en le pressant légèrement pour que certains des trichomes se cassent. Leurs huiles et terpènes se répandent à la surface des bourgeons.

" Affiner l'herbe correspond au vieillissement d'un bon vin. Si la qualité de ces plantes est moyenne, cela ne vaut pas la peine d'y consacrer l'effort et le temps nécessaire pour les traiter. D'un autre côté, si les bourgeons sont de bonne qualité, il vaut la peine d'attendre un peu plus longtemps pour en tirer le meilleur parti."

- FRANCO, LE CHASSEUR DE SOUCHES

Après l'emballage, je laisse les bourgeons dans un environnement de 18 °C (64 °F), 50 % d'humidité relative et une obscurité totale pendant une période de 1 à 2 mois. Un contrôle régulier permet de s'assurer que les conditions sont correctes.

Assurez-vous que l'humidité reste à 45-50% pour éviter la formation de champignons et de moisissures. Si les bourgeons sentent la moisissure ou l'ammoniaque, il faut ouvrir immédiatement les contenants et laisser sécher les bourgeons dans un environnement plus chaud pendant quelques heures avant de poursuivre le processus d'affinage et de séchage. C'est le résultat du séchage de plantes non séchées.

Le séchage est un art et devrait être essayé avec de petits lots d'abord.

Il augmente l'intensité de la saveur et abaisse lentement mais sûrement le THC en faveur du CBN, qui est beaucoup moins puissant que le THC .

Le high de l'herbe affinée est toujours plus profond et plus introspectif, devenant souvent un outil de méditation et de vision intérieure.

La saveur devient beaucoup plus complexe et raffinée, gagnant en profondeur ainsi qu'en variation de bouquet.

Les bourgeons affinés qui ont commencé à être un peu humides ont un aspect légèrement brunâtre et ont une odeur profonde typique que les vrais fumeurs adorent du fond de leur âme.

Les bourgeons affinés au séchage conservent plus de THC, de chlorophylle et un bouquet plus frais. Comme un très bon vin vieillit, il y a quelque chose d'unique dans une récolte bien affinée que tout aspirant connaisseur devrait connaître au moins une fois.

Ed Rosenthal

Traduit par l'équipe de l'ISC

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK