Return to site

Qu'est-ce que le CBGA (acide cannabigérolique) et que fait ce cannabinoïde ?

Le CBGA, ou acide cannabigérolique, est l'un des nombreux cannabinoïdes mineurs produits par la plante de cannabis.

Vous ne savez pas ce qu'est un "cannabinoïde" ? Ce sont des composés produits par le cannabis qui interagissent avec un réseau de récepteurs dans notre corps, connu sous le nom de système endocannabinoïde.

Exerçant une fonction protectrice pour le cannabis, le CBGA est produite dans les trichomes de la plante et déclenche la nécrose de cellules végétales ciblées pour la taille naturelle des feuilles afin de permettre à la plante de maximiser l'énergie dirigée vers la fleur.

Le CBGA est un composé de base de la fleur de cannabis. En fait, vous pourriez considérer la CBGA comme le "grand-père" des cannabinoïdes. Pourquoi ? Parce que le CBGA est au sommet de la réaction en cascade qui produit les trois principales lignées de cannabinoïdes :

THCA (acide tétrahydrocannabinolique)

CBDA (acide cannabidiolique)

CBCA (acide cannabichromique)

Ces derniers finissent par devenir respectivement du THC, du CBD ou du CBC. Le CBGA peut également se convertir en CBG, mais dans la majorité des souches, le CBGA finit par se convertir en THC ou en CBD.

Figure 1 : Le CBGA est le précurseur chimique du THCA, du CBDA et du CBCA (non illustré). Les enzymes du cannabis transforment la CBGA en THCA ou en CBDA, qui peuvent ensuite être décarboxylés ("activés") par la lumière ou l'énergie thermique pour créer du THC ou du CBD.

La découverte du CBGA

Les scientifiques connaissent le CBG (cannabigérol) depuis plus de 50 ans. Les chercheurs israéliens ont été les premiers à isoler le cannabinoïde, et 30 ans plus tard, les chercheurs japonais ont été les premiers à révéler que le CBGA était son précurseur. Malgré cette longue histoire, peu de recherches ont été menées sur le CBGA jusqu'à présent.

La plupart de ces recherches sur le CBGA ont porté sur la production durable de THCA à des fins pharmaceutiques et de recherche. Ces recherches ont porté plus particulièrement sur le mécanisme de conversion du CBGA en THCA.

Les chercheurs ont démontré une façon constante de reproduire le cannabinoïde dans une espèce de levure connue sous le nom de Pichia pastoris, qui est largement utilisée pour la protéine de l'ADN recombinant. Des équipes de recherche ont même fait de la modélisation informatique pour optimiser la production et, en 2019, une équipe de recherche californienne a publié ses travaux sur la synthèse complète de cannabinoïdes, dont lE CBGA, à partir de dérivés de levure.

Avantages médicaux potentiels du CBGA

Bien qu'il y ait encore très peu de recherches médicales sur le CBGA, les premières études donnent quelques indications sur ses applications potentielles dans l'avenir.

Les maladies cardiovasculaires

Le CBGA pourrait aider les patients diabétiques à combattre certaines des complications et comorbidités de la maladie, comme les maladies cardiovasculaires. Le CBGA a été étudiée in vitro et on a constaté qu'elle inhibe grandement l'enzyme aldose réductase, un facteur important du stress oxydatif qui entraîne des problèmes cardiaques et autres. Comme prévu, les résultats des tests de le CBGA étaient fortement dépendants de la dose. Les médicaments inhibiteurs synthétiques ont des effets secondaires graves pour de nombreux patients, de sorte qu'un médicament dérivé des plantes du CBGA est une perspective prometteuse.

Une autre équipe de recherche a découvert que le CBGA pourrait également aider les patients souffrant d'autres troubles métaboliques. L'étude in silico de 2019 (simulation informatique) a été réalisée pour examiner le rôle du CBGA dans l'activation des récepteurs activés par les proliférateurs de peroxysomes (PPAR) qui régulent le métabolisme. Lorsque les PPAR ne fonctionnent pas correctement, les gens développent des maladies comme le diabète et des taux élevés de cholestérol ou de triglycérides (dyslipidémie). Cette étude a montré que le CBGA a activé les récepteurs PPAR, stimulant le métabolisme des lipides et réduisant ainsi l'accumulation excessive de lipides. L'étude doit être répétée dans le cadre d'essais sur les animaux et les humains.

Cancer du côlon

Enfin, le CBGA pourrait un jour s'avérer cruciale pour les patients atteints de cancer colorectal, le troisième cancer le plus fréquent et la quatrième cause de décès liée au cancer. Les chercheurs ont examiné les effets cytotoxiques du CBGA extraite du cannabis et ont constaté que non seulement la CBGA tuait les cellules cancéreuses du côlon, mais qu'elle accélérait la mort précoce des cellules cancéreuses et arrêtait le cycle des cellules cancéreuses. Bien qu'il soit certain que d'autres recherches soient nécessaires, les chercheurs ont été encouragés par le fait que le CBGA pourrait non seulement cibler efficacement les cellules cancéreuses du côlon, mais aussi prévenir la croissance et la prolifération des polypes. Sans traitement, ces polypes se transforment en carcinomes.

Il y a un énorme manque de recherche concernant tous les aspects de la consommation du CBGA. Bien que certains rapports anecdotiques parlent de la consommation de jus et de l'ingestion de CBGA provenant du chanvre, il est toujours recommandé de consulter votre médecin avant de faire des expériences.

article original de Jacqueline Havelka pour Leafly.com du 9 septembre 2019

Traduit par l’ISC Europe

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK