Revenir au site

Extractions de cannabis: le guide complet

Histoire des extraits de cannabis

L'extraction du cannabis est un processus simple que les gens utilisent depuis des siècles. Il existe de nombreux enregistrements de personnes utilisant du thé au cannabis, du haschisch ou des teintures dans les temps anciens. La première mention du hasch remonte à l'an 900 en Arabie, où les gens le mangeaient plutôt que le fumaient.

Au début du deuxième millénaire, le hasch s'est répandu dans tout le Moyen-Orient. Il est probable que Napoléon et ses troupes aient amené du haschisch en Europe depuis l'Égypte vers les années 1800. Un médecin français, Louis Albert-Roche, a recommandé l'utilisation du haschisch dans les années 1840. Plus tard à Paris, un Club des Haschischins a été créé, où des écrivains célèbres comme Balzac, Baudelaire et Hugo ont apprécié le haschisch exotique qui a peut-être inspiré certains de leurs grands chefs-d'œuvre. Les gens utilisaient des teintures de cannabis jusqu'en 1942 aux États-Unis et jusqu'en 1970 au Royaume-Uni.
 

De nos jours, la science derrière l'extraction du cannabis a considérablement mûri, avec des méthodes plus exigeantes sur le plan technologique utilisées. La raison pour laquelle les gens effectuent des extractions est simple et reste la même après des siècles de pratique - le produit final est beaucoup plus puissant que l'herbe fraîche et il y a plus de composés désirés. Il est donc plus facile de connaître la posologie. Par exemple, les herbes fraîches contiennent généralement jusqu'à 30% de THC et 24% de CBD, par rapport aux concentrés qui peuvent être purs à 99%.

Matériel végétal

Selon la méthode d'extraction, vous devez sélectionner les parties appropriées de la plante de cannabis à utiliser. Vous pouvez faire un extrait de toutes les parties de la plante en utilisant des solvants à l'exception de l'extrait de résine vivant qui sera discuté plus tard. En fin de compte, pour faire des concentrés de haute qualité, vous devez toujours utiliser du cannabis séché et correctement durci.

Type de plante

Le type de plante que vous utilisez dépend de votre objectif. Si vous voulez avoir un extrait riche en CBD sans THC, vous devez utiliser des variétés de chanvre ou de cannabis riches en CBD à faible teneur en THC. Il est très important d'utiliser uniquement du cannabis de culture biologique pour l'extraction afin d'éviter les pesticides, les engrais chimiques ou tout autre produit chimique, qui pourraient être présents en quantités denses dans le produit final. Si vous ne cultivez pas le cannabis ou ne faites pas les extraits vous-même, faites très attention à la méthode de culture et d'extraction utilisée par le producteur. Le but de l'extraction est de réduire la plante de cannabis en extrait riche plein de composés actifs, de ne pas avoir un extrait plein de produits chimiques, ce qui pourrait être potentiellement nocif.

Lors de l'extraction, la résine est éliminée de la matière végétale. Les gens font l'extraction pour obtenir autant de cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes que possible. Ils fournissent l'effet final, le goût et l'odeur du concentré. D'autre part, nous ne voulons pas extraire les cires, les acides gras et la chlorophylle car ils sont dangereux pour la consommation ou rendent les extraits de mauvais goût. Il existe de nombreuses méthodes pour faire des extraits qui peuvent prêter à confusion pour le consommateur. Les extraits de cannabis sont de plus en plus populaires dans l'industrie, il est donc important de savoir exactement ce que vous obtenez.

Méthodes d'extraction

Il existe deux principaux groupes d'extraits de cannabis. Les extraits sans solvant, qui sont produits sans substances étrangères, à l'exception de l'eau (qui est techniquement un solvant), cependant, ces extraits ne sont pas considérés comme «à base de solvant». Les solvants les plus fréquemment utilisés sont l'alcool, le butane et le propane. Le CO2 n'est pas un solvant, même si les méthodes utilisant du CO2 sont également considérées comme basées sur les solvants.

Extraits de cannabis sans solvant

Comme son nom l'indique lui-même, lorsque vous produisez de l'extrait de cannabis sans solvant, vous n'utilisez aucun solvant chimique. Tout ce dont vous avez besoin, c'est d'eau, de chaleur, de pression et d'un tamis.

Haschisch

Le haschisch est l'un des plus anciens extraits de cannabis connus des humains. Vous pouvez faire du hachage en utilisant plusieurs techniques différentes. Le processus le plus courant pour fabriquer du haschisch sans solvant consiste à utiliser de l'eau glacée pour séparer les trichomes de la matière végétale, car les trichomes contiennent la plupart des huiles essentielles. Séparés, ils collent ensemble et après séchage, ils sont pressés et le hachage est prêt.

Une autre méthode de fabrication de hachage est la méthode de tamisage à sec. Les gens le préparent à l'aide de bourgeons congelés, qui sont ensuite décomposés en petites parties à l'écran. En utilisant ce processus, les trichomes sont séparés de la plante, tombant à travers le tamis et sont pressés dans une consistance de hachage.Le hachage le plus puissant est fabriqué à l'aide de solvants, dont nous parlerons un peu plus tard.

Kief

Kief fait référence aux minuscules cristaux blancs collants recouvrant la fleur de cannabis, également connus sous le nom de glandes / trichomes de résine. Ils contiennent la plus grande quantité de terpènes et de cannabinoïdes actifs. Le but des trichomes est en fait de dissuader les prédateurs dans la nature. L'extraction du kief est un processus très simple; Un broyeur à trois chambres fait tout le travail en séparant le kief de la plante dans la chambre inférieure.

Colophane

La colophane est devenue très populaire récemment. Cela ressemble presque à un éclat, que vous devez faire avec des solvants (voir ci-dessous), mais la colophane est plus facile à produire car tout ce dont vous avez besoin est de la chaleur et de la pression. Ensemble, ils font couler le jus du bourgeon, du haschisch et / ou du kief. L'extrait est juteux et translucide. S'il est fait correctement, il conserve tous les terpènes aromatiques et la puissance peut augmenter jusqu'à 70% de THC.

Extraits de cannabis à base de solvant

Avec la demande croissante de produits à base de cannabis, les technologies utilisées pour les extraits deviennent de plus en plus sophistiquées. La légalisation a ouvert la porte à de nombreuses idées et méthodes innovantes pour fabriquer différents concentrés, et les producteurs trouvent toujours de nouveaux solvants pour tirer le meilleur parti du cannabis.

Cependant, il devient un peu plus risqué de faire et d'utiliser des extraits quand on n'a pas les informations nécessaires. Premièrement, les produits chimiques peuvent exploser. Deuxièmement, le solvant résiduel peut apparaître dans l'extrait de cannabis final, ce qui n'est pas souhaitable et peut être dangereux à consommer. Donc, si vous achetez ces extraits, vous devez demander des certificats de qualité.

Huile de hachage butane (BHO)

Le titre parle de lui-même, le BHO est fabriqué à base de butane. Différents hydrocarbures (propane, butane, hexane, etc.) sont utilisés depuis les années 1970 pour les extractions alimentaires (ex. Canola et huile de maïs).

Le produit final peut avoir une consistance différente qui est responsable du nom de l'extrait par exemple; cire, éclat, nid d'abeille, huile, nectar, etc.

Le solvant traverse la matière végétale, ce qui fait sortir les huiles désirables de la plante. Pour éliminer le solvant résiduel, la solution est chauffée (le butane s'évapore à basse température) sous vide. Ensuite, nous sommes sûrs qu'il n'y a plus de solvant et que l'extrait de cannabis est très puissant! Grâce à l'utilisation d'hydrocarbures, nous pouvons avoir jusqu'à 90% des cannabinoïdes dans les extraits.

Huile de Rick Simpson (RSO)

Le RSO est également connu sous le nom de Phoenix Tears. Rick Simpson a lui-même trouvé la méthode de production. Pour faire l'extrait en utilisant cette méthode, vous devez tremper la plante entière dans du naphta pur ou de l'alcool isopropylique, qui extrait les cannabinoïdes. Après l'évaporation du solvant, l'extrait final est comme un goudron. Les gens administrent généralement RSO par voie orale ou l'appliquent sur la peau.
 

Extraction de fluide supercritique (CO2)

Ce processus ne nécessite aucun solvant chimique, ce qui explique également pourquoi certaines personnes le préfèrent. Les extraits sont fabriqués à partir de dioxyde de carbone, qui est comprimé jusqu'à ce qu'il crée un fluide supercritique. Cette huile élimine ensuite les huiles essentielles de la plante de cannabis de manière similaire aux hydrocarbures (BHO, propane, hexane). Cette méthode est unique en quelque sorte car elle utilise le fluide supercritique qui a les propriétés du liquide et du gaz. Il lui permet de dissoudre très profondément la matière végétale. En comparaison avec le BHO, la méthode au CO2 est plus facile à contrôler et l'extrait de cannabis contient plus de terpènes (jusqu'à 10% par rapport au BHO qui en contient 0,5 à 3,5%). Cette méthode nécessite un équipement très coûteux qui se trouve normalement dans les laboratoires professionnels.
L'extrait est idéal pour vapoter dans tout type de vaporisateur, par exemple dans des stylos vape comme le Kanavape !

Séparation moléculaire

Vous avez peut-être entendu parler de vide poussé et de distillation à court trajet. Ce ne sont que des noms différents pour la séparation moléculaire. Cette méthode vous permet de séparer les cannabinoïdes et les terpènes de la plante et de traiter les molécules avec une dégradation thermique minimale. C'est parce que l'ensemble du processus est effectué à des niveaux de vide inférieurs à 0,01 mm Hg. Il permet la distillation de produits à point d'ébullition élevé à des températures modérées, ce qui est bénéfique car la plante n'est pas exposée à des températures élevées pendant une longue période. Cela signifie qu'il y a une dégradation thermique minimale des composés souhaités.

Teintures

Les teintures sont des concentrés liquides fabriqués par extraction à l'alcool. L'alcool retire les cannabinoïdes et les terpènes. Il ne nécessite pas d'utilisation de chaleur, il n'est donc pas aussi dangereux que la méthode BHO. Il y a encore un avantage; les teintures peuvent avoir des saveurs ajoutées. C'est une excellente solution pour les personnes qui n'aiment pas le goût du cannabis.

Résine vivante

La résine vivante est l'un des nouveaux types d'extrait. Les gens le font à partir de plants de cannabis fraîchement récoltés, qui sont congelés immédiatement après la récolte. Cette méthode, bien que toujours basée sur l'extraction du butane, est unique car elle réduit complètement le «temps d'attente». Lorsque vous faites les extraits mentionnés ci-dessus, vous devez sécher et sécher les plantes avant l'extraction. Cela peut prendre jusqu'à 70 jours. De plus, les terpènes sont mieux conservés que l'utilisation d'autres méthodes. Jusqu'à présent, cette méthode est très rare et coûteuse.

Différents extraits offrent différentes méthodes de délivrabilité, qui influencent l'effet final de l'extrait. C'est formidable d'avoir une telle variété de produits à base de cannabis. Vous pouvez choisir selon vos préférences.

En cas de questions, n'hésitez pas à nous demander dans la section commentaire ci-dessous :)

Lucie Zavřelová traduit par l'équipe I.S.C. EUROPE
Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK