Return to site

Comment cloner des plantes de cannabis ?

Si vous souhaitez vous former à la cannabiculture et devenir un expert, n'hésitez pas à vous inscrire à notre programme de formation en ligne

Saviez-vous que vous pouviez cloner des plantes de cannabis ? Cela peut paraître un peu fou, mais le clonage d’une plante présente des avantages par rapport à la croissance "classique" à partir d’une graine.

Qu'est-ce que le clonage et pourquoi voudriez-vous cloner une plante de cannabis ?

Il y a deux façons de cultiver du cannabis. La première est la reproduction sexuée, où vous croisez une plante mâle avec une femelle par pollinisation afin de créer des graines . Ces graines peuvent ensuite être plantées pour créer des hybrides génétiques des deux plantes mères.

La seconde méthode utilise le clonage, également appelé reproduction asexuée. Les clones sont des boutures enracinées génétiquement identiques à la plante dont elles ont été prélevées. Le clonage présente de nombreux avantages qui contribuent à sa popularité parmi les producteurs commerciaux et les producteurs à domicile. S'il est exécuté correctement, le clonage de votre cannabis peut non seulement générer des économies de coûts, mais il offre également à votre jardin un niveau inégalé de stabilité et de durabilité.

Grâce au clonage, vous pouvez créer une nouvelle récolte avec des répliques exactes de vos plantes les plus performantes. Parce que les gènes sont identiques, vous obtenez une plante avec les mêmes caractéristiques. Envisagez de prendre des clones dans votre jardin si vous souhaitez sélectionner et reproduire des plantes présentant des caractéristiques souhaitables telles que la saveur, le profil des cannabinoïdes, le rendement, le temps de croissance, etc.

Le clonage vous permet non seulement d'économiser du temps et de l'argent en évitant de semer de nouvelles semences, mais vous assure également une culture qui sera génétiquement indiscernable. De plus, le clonage est la réponse à l’autosuffisance de votre jardin. Dans les bonnes conditions, vous pouvez perpétuer un phénotype pour autant de récoltes que vous le souhaitez, sans avoir à démarrer de nouvelles semences.

Clonage de plantes de cannabis dans votre jardin

Démarrer avec le clonage dans votre jardin est relativement facile et nécessite quelques éléments clés :

  • Un objet tranchant pour couper les boutures (essayez de ne pas utiliser de ciseaux, car ils ont tendance à écraser les branches, ce qui rend l'enracinement beaucoup plus difficile)

  • De l'eau

  • Un moyen d'enracinement

  • Une hormone d'enracinement

Lorsque vous sélectionnez des mères à cloner, recherchez des plantes saines, robustes et dont le cycle végétatif a lieu environ deux mois plus tard. Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas attendre, donnez-lui au moins trois semaines avant de faire votre première bouture - à ce stade de la phase de croissance d'une plante, vos nouvelles boutures auront plus de chance de s'enraciner.

La préparation de vos plantes mères pour la coupe nécessitera quelques étapes :

  • Assurez-vous de ne pas fertiliser votre plante dans les jours qui ont précédé la prise de vos boutures. Cela permettra à l'azote de sortir des feuilles de votre plante. Lorsque vous prenez des boutures, un excès d'azote dans les feuilles et les tiges incitera vos clones à tenter de faire pousser de la végétation au lieu de détourner de l'énergie vers l'enracinement.

  • Travailler dans un environnement stérile. Faites tout ce que vous pouvez pour éviter l'agitation excessive de vos plantes mères et des nouvelles boutures.

  • Recherchez les branches inférieures qui sont robustes et en bonne santé. Si vous effectuez une transplantation dans de la laine de roche, faites correspondre la tige avec le trou d’enracinement de vos cubes pour obtenir un bon ajustement. Sinon, essayez de prendre des boutures entre 8 et 10 pouces avec plusieurs nœuds présents.

  • Coupez le plus près possible de la tige principale. Cela augmentera la surface de votre espace d'enracinement, favorisant ainsi une croissance plus rapide.

  • Placez votre nouvelle coupe immédiatement dans l'eau pour empêcher les bulles d'air de se former dans la tige. Les bulles empêchent l’eau d' être absorbée dans votre tige et peuvent ainsi tuer un nouveau clone. De nombreux producteurs choisissent de faire des incisions supplémentaires dans la tige avant cette étape, arguant que cela contribue à augmenter le potentiel d'enracinement. Prenez le temps de le faire avant de transférer vos boutures dans l'eau.

Une fois que vous avez prélevé plusieurs boutures et que vous les avez transférées dans de l’eau, il est temps de couper "le bout" pour favoriser la photosynthèse et créer un environnement propice à l’enracinement.

A ce stade, vous pouvez souhaiter plonger vos tiges fraîches dans une hormone d'enracinement. Des gels, des poudres et d’autres hormones enracinés peuvent fournir un soutien supplémentaire pour favoriser une croissance saine. Il existe plusieurs variétés sur le marché, et beaucoup d'entre elles fonctionnent très bien, mais assurez-vous de bien faire les recherches nécessaires avant de choisir. Après une trempette rapide dans une hormone, transférez vos clones dans votre milieu d’enracinement final.

Choisir un moyen d'enracinement

En ce qui concerne l’enracinement des milieux, il existe trois courants de pensée prédominants :

  1. Utilisez des cubes de laine de roche ou un équivalent fournit un environnement idéal pour l’enracinement de clones en raison de son excellent flux d’air et de sa rétention d’humidité. Vous pouvez trouver ces cubes dans des magasins de culture ou en ligne.

  2. Transportez votre clone dans le sol. Lorsque vous utilisez un sol, ne choisissez pas celui qui contient beaucoup d'éléments nutritifs et assurez-vous de ne pas submerger celui-ci lorsque vous essayez d'enraciner vos clones.

  3. Racine dans l'eau. Le clonage d'eau ne nécessite aucune utilisation d'hormones ou de supports d'enracinement. Vous ne faites que déposer votre bouture dans l'eau et la conserver jusqu'à ce que des racines et une nouvelle croissance commencent à se développer.

Chacune de ces écoles de pensée présente ses avantages et ses inconvénients. Expérimentez pour voir quelle méthode fonctionne le mieux pour votre environnement de culture. Quoi qu'il en soit, assurez-vous que vos nouveaux clones reçoivent beaucoup d'humidité et de lumière.

Pour contourner une grande partie du travail associé à l'alimentation et au soin des clones, beaucoup optent pour l'auto-clonage. Ces unités automatisées suppriment une grande partie du travail en fournissant régulièrement de l'eau, de l'oxygène et de la lumière à vos clones. L'inconvénient est qu'ils peuvent s'avérer coûteux.

Les bonnes conditions pour votre enracinement

Pour réussir cette étape il vous faudra :

  • Utiliser une mini-serre ou un lieu propice à l'enracinement
  • Maintenir une humidité à 80% dans le lieu en question
  • Avoir un bon apport d'air pour éviter les moisissures
  • 12h à 48h d'obscurité une fois les clones coupés et planter dans les mottes
  • Maintenir la température entre 24 et 26° pour un rendement idéal 
  • Bénéficier d'un temps de lumière de 18h. 
Sur ce dernier point, le temps nous apprend vite que les racines se font la nuit. Dès lors il vaut mieux user de 16h de lumière au départ et 1 à 2 de plus avant le passage en floraison : les racines se feront plus rapidement. A noter qu'avec 24h de lumière, les racines se font plus difficilement.

Transplanter vos racines

Vous saurez quand vos racines seront prêtes à être transplantées lorsque vous commencerez à observer une nouvelle croissance végétative sur vos clones. À ce stade, vous devrez peut-être envisager de transplanter vos clones dans des récipients plus grands. Ce processus nécessitera les mêmes soins et l’assainissement que le clonage, car vous ne voulez pas agiter davantage une plante en état de transplantation. Le choc de la greffe est courant lors du clonage. Assurez-vous donc de prendre le temps, de rester hygiénique et de ne pas surcharger vos plantes pendant le processus.


Faciliter la réussite d'un régiment de clonage peut faire des merveilles pour votre jardin de cannabis en vous faisant gagner du temps et de l'argent et en garantissant une récolte uniforme. Vous n'avez pas besoin de beaucoup pour commencer, et si cela est fait correctement, vous pouvez assurer une récolte perpétuelle indéfinie qui produira les plantes les plus désirables pour vous toute l'année.
 

Si vous souhaitez vous former à la cannabiculture et devenir un expert, n'hésitez pas à vous inscrire à notre programme de formation en ligne

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK